Le Great Circle de l’OACI a-t-il Produit des Fruits Chez Kim et Donald

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Le Great Circle de l’OACI a-t-il Produit des Fruits Chez Kim et Donald
  • Entre (). Pourquoi la gestion du secrétariat de l’OEA ne serait-elle pas rotative si cela peut offrir plus d’expertise et d’obligation démocratique garantie (Euro/CARICOM). Fermons ().

H-O 13/12/2017 No.46 Vol XXXXVII. P.12. Un titre : Symposium global de l’industrie de navigation aérienne, GANIS/SANIS-2017. (2) éléments distincts y sont soulevés. L’article publié fait état de et illustre (3) cartes réalisées lors d’une simulation effectuée sur ma demande, par un expert de l’OACI (Gilbert Lasnier). Nos parenthèses :

Jérusalem répond désormais en mode diplomacy-policy, plus de doute Justin se doit en solidarité avec Trump. Ottawa dont (3) zones nucléaires rapprochées à risque se trouvent juste en dessous des 10.700Km (great circle) en ligne droite de Pyongyang, à NYC. Un missile taepodong-2- C/14 964km, égaré, calculé par un spécialiste de l’ICAO, c’est la catastrophe non convoitée pour l’économie canadienne. Est-ce de là la raison de Diefenbunkers rouvert près d’Ottawa ? Haïti n’est qu’une tâche de 4 aérodromes.

Scandales, accusations, décision s’en suivent, fin décembre.

Donald Trump a fait plus qu’annoncer ses intentions sur Jérusalem, il est passé de la parole aux actes. C’est un fait qui appartient désormais aux agendas, la migration du Guatemala a suivi et la Roumanie aima l’exemple. C’est l’élément (1).

Pris dans une guerre au domestique, l’homme Trump veut dépasser Howard Hughes en fait et en réalité, même s’il s’en inspire : casino, richesse, manoir, passion, avion personnel, cinéma, provocation …, etc. Les scandales s’accumulent, un plus gros écartera le dernier, ainsi va la vie à DC, le procureur spécial M n’est pas né de la dernière pluie et pour cause, s’agite.

Un majeur va pourtant se développer dans une fausse discrétion. Effet pervers et incertitude se fusionnent : scandale au timon. L’illustration du Great circle sous la courbe du Taepodong 2 de Kim, calculée par l’expert de l’OACI a mis le monde entier face à une nouvelle réalité, DT est piqué au vif. Ottawa était lui-même dans la gestion de risques bien illustrés par une ancienne carte proposant des zones oranges et brunes. Le scandale interne s’en est suivi et la Corée du Nord aurait littéralement accusé l’organe. C’est l’élément (2), livraison 11/06/2018.

Comme pour les élections de novembre 2016, nous savions que le temps d’un G1 était dans l’air, c’était Trumping the world après Trumping the state. Mais, jamais je n’ai cru que Justin Trudeau serait aussi distrait pour le faire réaliser aux dépens du Canada qui nous a résumé dans un G6 de clown en pantoufle. Il y en a à Moscou qui doivent en rire à plein gosier. Et, d’autant plus que notre prédiction ramènerait la Russie dans le G8 afin de radoucir les ardeurs. Le Canada a été mauvais joueur, Chrystia Freeland devrait simplement démissionner avec Justin pour cause d’incompétence. Le berger suisse ne se commettrait pas ainsi avec sa méthode d’addition Trachtenberg. Je constate avec tellement de désolation que les grandes chaires d’études canadiennes hébergeant tant d’experts attitrés et de titulaires, ne sont plus d’aucune utilité depuis peu avant les primaires républicaines qui ont vu le candidat Donald Trump écarter tout le monde. Quand je disais de mettre le poing sur la table, je ne parlais pas de complot de G6 ni de novice qui frappe dans le dos. Nous n’avons d’ailleurs pas assez de contribuables pour autodéterminer une économie croissante comme la Chine de Ping. Ils ont en plus, l’audace quand nous avons la peur. Le nationalisme ne se mesure en soutien inutile !

De la diplomatie éprouvée en chute à la bourse locale et internationale

Hormis les intentions annoncées d’accueillir la Russie dans un G et la nouvelle conception du mot sommet quand l’action ne se passe pas nécessairement sur le territoire physique restreint entre 380 N / 970 O, c’est une assurance du Yankee qui s’en va en guerre dans un ordre global nouveau où Singapour devient rhétorique et désormais une destination touristique pour ceux voulant relever l’empreinte olfactive de Kim-Donald. Là-dessus il y aurait les millionnaires, l’ésotérisme, les sensationnalistes, les suiveurs, etc. Quand je parlais de la fin de la mission du butlerisme dans l’attitude, en voilà un exemple concret. Le tenancier n’avait su faire seul.


Le Trump effect en trois vues

1- la photo de famille du Sommet sans Donald Trump est l’erreur de Trudeau, une catastrophe puisque le monde avait rendez-vous dans moins de (24) heures avec le seul manquant dit isolé, en relation avec Kim, à Singapour

The Right Honourable Justin Trudeau, Prime Minister of Canada, Le très honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, His Excellency Shinzo Abe, Prime Minister of Japan, Son Excellence Shinzo Abe, Premier ministre du Japon, His Excellency Macky Sall, President of the Republic of Senegal, Son Excellence Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Kenya His Excellency Uhuru Kenyatta, President of the Republic of Kenya, Son Excellence Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya, Argentina His Excellency Mauricio Macri, President of the Argentine Republic, Son Excellence Mauricio Macri, Son Excellence Mauricio Macri, Président de la République argentine, Marshall Islands Her Excellency Dr. Hilda Heine, President of the Republic of the Marshall Islands, Son Excellence Dre Hilda Heine, Présidente de la République des îles Marshall, Seychelles His Excellency Danny Faure, President of the Republic of Seychelles, Son Excellence Danny Faure, Président de la République des Seychelles, Haiti His Excellency Jovenel Moïse, President of the Republic of Haiti, Son Excellence Jovenel Moïse, Président de la République d’Haïti, South Africa His Excellency Cyril Ramaphosa, President of the Republic of South Africa, Son Excellence Cyril Ramaphosa, Président de la République sud-africaine, His Excellency Paul Kagame, President of the Republic of Rwanda and Chairperson of the African Union, Son Excellence Paul Kagame, Président de la République du Rwanda et président de l’Union africaine, Her Excellency Sheikh Hasina, Prime Minister of the People’s Republic of Bangladesh, Son Excellence Sheikh Hasina, Première ministre de la République populaire du Bangladesh, Norway Her Excellency Erna Solberg, Prime Minister of the Kingdom of Norway, Son Excellence Erna Solberg, Première ministre du Royaume de Norvège, Jamaica The Most Honourable Andrew Michael Holness, Prime Minister of Jamaica, Le très honorable Andrew Michael Holness, Premier ministre

2- l’homme qui a rencontré Kim hier est celui qui s’est programmé depuis sa rencontre avec Ronald Reagan des années 80’ où il se préparait à être président

3- enfin, avec l’ex-président Bill Clinton à domicile, lors de son mariage d’avec la first lady


Revenons aux indices. . . . Son absence rend la photo du Sommet du G7 désuète, car il était déjà à Singapour en pensée, face à l’erreur Trudeau-Macron. Qui sera lors du G2 ?

Dennis Rodman ou la diplomatie du basketball, toujours américaine

Je dois souligner ce qui équivaudrait une maxime revampée : rendez à l’Amérique son dollar et à Rodman son dernier layup dans le panier de la diplomatie, sans les trois-pièces (complet) traditionnels européens. Quand la Maison Blanche dit l’écarter des négociations à venir, ce qui fait partie de la job, mais ces vassaux n’ont pas pu ni su oser penser tandis qu’ils tentent de récupérer en exclusivité ce qu’ils ne comprennent. En outre, les US ne doivent se tromper, l’erreur d’appréciation sera lourde de conséquences. La réalité des deux bords fera loi.


La grenouille qui se voulait aussi grosse qu’un bœuf…

The Right Honourable Justin Trudeau, Prime Minister of Canada, Le très honorable Justin Trudeau, Premier ministre du Canada, His Excellency Jovenel Moïse President of the Republic of Haiti, Son Excellence Jovenel Moïse Président de la République d’Haïti

J’aime introduire Haïti, mais ici, le cas s’avère nécessaire. Jovenel Moïse ramené rapidement à la réalité. Laquelle réalité veut la République PHTK invitée spontanée de parrain Trudeau au Sommet de Lima, malheureusement dans l’erreur. JM retourne les mains vides et le cœur plein de rage. Après avoir cru snober toute une société dont les promesses vides à une communauté haïtienne internationale qu’il vient de taxer pour des services non rendus, mais en étalant le montrant des transferts par rapport au PIB, au mauvais endroit, quand l’oreille de l’autre l’écoutait, le protégeait contre les siens. J’ai déjà soulevé un certain intérêt en ce qui a trait à la maitrise du MAEHC, car Antonio n’est pas le chef de diplomatie qui sait bâtir, prévoir en même temps agir dans la tempête comme en temps calme. Hélas prudhomme !

Une consultation avec le GRAHN me permet de comprendre sans détour que la présidence a décommandé à la dernière minute pour faire dans la démagogie à la Perle retrouvée où se croyait fuir seul en ami pour jouer au fanfaron avec son petit conseiller personnel qui fait dans le marronnage de son côté, et là on se demande tant sur le portrait en Haïti de cet  homme quand l’œil de l’étranger ne le voit.

Invité au G7 réduit en pantouflard d’un G6 absorbé en fausse besogne au départ du G1 de D Trump sûr de lui-même et de sa formule alternative en coup de poker, G8 incluant le Russe, le populisme exotique fagoté mal exercé en exécutif local a fui le protocole de l’UDM, l’œil avisé de l’auditoire, la critique éclairée du GRAHN ; a choisi le bas-ventre de la 40-Est en métropolitaine, afin d’ameuter le bazar. Manière : prêchi-prêcha du prélat de Lavalas. Mander la meute, agresser la critique éclairée, job du makout/chimère : intimidation lucide. L’agent de la GRC est présent, devrais-je surenchérir. Permettez-moi une pause, je reçois ceci : « Bonjour, pour faire suite à votre inscription à la conférence du président de la République d’Haïti, nous avons le regret de vous annoncer que Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse ne pourra finalement être présent le 11 juin prochain à Polytechnique Montréal. Par conséquent, notez que l’événement est annulé.  Cordialement ». Les sbires et le clan retranché ont dû flairer l’inscription qui dérange : Jean Willer Marius, le compagnon exilé du prisonnier politique, Jean Jackson Michel. Exit, le transfert s’opère, là où le micro obéit au protocole prédéterminé du bas standard : museler. Oh le clerc collabo.

Est-ce en réponse à nos critiques sur l’Haïti de l’OACI, sur la présidence rotative haïtienne de la CARICOM grande indifférence du Canada ; Justin a-t-il invité Jovenel ou la CARICOM, sentant l’odeur d’une occasion à ne pas manquer ? Jovenel ne sera pas de grande utilité. Sans agenda, car la réponse se trouve déjà dans la nouvelle explicitant sa présence au sommet, d’autant plus que la Jamaïque y sera présente et mieux outillée en territoire connu.

« Les dirigeants [] Sommet du G7 afin de protéger nos océans, nos mers et nos communautés côtières » « Ces dirigeants mondiaux et chefs d’organisations internationales rencontreront les dirigeants du G7 afin de discuter des moyens d’améliorer la résilience des littoraux et des communautés, de partager les connaissances et les données scientifiques concernant les océans ainsi que d’encourager une gestion durable des océans et des pêches. Ils exploreront également les meilleures façons de répondre aux défis urgents, dont la présence de plastique dans nos océans et les pêches illégales, non déclarées et non réglementées. »

Je tente ici une réponse sur le polystyrène dont on accuse l’étalage polluant les océans. Qui sont les pays producteurs en amont pour que le pays pauvre transformateur soit en aval ? DT a tout compris et a quitté en G1 le sextet de l’odyssée environnementale naufragée afin de bâtir sur un autre roc. Qui sera en ce sens, dans le prochain G2 ? Revenons à l’effigie de PHTK.

Combien coûte en fait cette délégation Haïti-CARICOM, en estimant que la teneur des 56 membres de la délégation haïtienne, comme à l’époque où l’agence de voyages du cousin du Président Martelly chargeait 19.000$ le billet d’avion pour une importante délégation au point où le responsable du budget a dû interpeller la ministre Marie-Carmelle Jean-Marie, tandis que Laurent Lamothe PM, se trouvait déjà à l’aéroport, alors que la ministre a dû passer par gwo soso pour se faire entendre ? C’est à ce coût que l’on reconnaîtrait la vraie couleur du sigle PHTK à La Malbaie quand Jovenel Moïse n’arrive pas expliquer en 10 minutes, le coût de matériels estimé à quelque 130M$ US. Mieux, il juge l’assistance comme une meute d’ignares qui passeraient la nuit à entendre et à ne pas comprendre. Marchandise vendue : ovation. Fermons les parenthèses.

Le monde s’est réveillé avec tant d’ambition ce matin. Quelle est la nôtre, soit au Canada, soit, en Haïti ?

print