Caracas Rira-t-il d’Envoi d’Américain là-bas quand la PNH en a Désarmé en Haïti ?

DIPLOMATIE INTERNATIONALE & SOCIÉTÉ par Dan Albertini

  • Caracas Rira-t-il d’Envoi d’Américain là-bas quand la PNH en a Désarmé en Haïti ?

Entre (). Mano Macron charge au pas d’antisémitisme contre gilets jaunes bien que ceux-ci sont gazés en pleine rue à Paris+. Tentative bleue-folingue d’altération de révolution. Banella en ce temps-là est bien mis, sans canon à eau ou à gaz, ni effusion de sang,  fermons-les ().

Il y a de cela près d’un mois que je traitais du sujet de Kagamé en Afrique, et, en Haïti,  diplomatiquement par le bras de UN. Une armée en exercice et des policiers en sus. Il peut disposer d’effectifs tout en garantissant la sécurité intérieure du Rwanda. Le cas de terroristes américains russes et serbes mis en détention en Haïti, vient d’émousser la presse à travers le monde, elle en a fait le relais, mais sans s’en rendre compte d’un fait en apparence banal, mais qui revêt toute son importance. Une unité de patrouille alertée, en Haïti, a mis en échec des gens réputés lourdement armés dans une opération qui semblait louche. Ils ont été arrêtés et maitrisés malgré les craintes et les émotions leur prêtant un caractère exercé et dangereux. Mais non, la PNH les a bel et bien maitrisés. Ils ont en fin de compte quitté le pays à bord d’un vol régulier de la AA, vers Miami. La rumeur veut qu’ils aient été menottés à leur arrivée par le US Marshall. Vers où : silence d’omerta. En outre, la preuve est faite désormais, si Caracas est mieux entrainé que Port-au-Prince, la surprise, la même surprise attend les délinquants de Trump envoyés pour Guaido. Imaginons une armée chinoise ou russe, ou même allemande. Mieux encore, Nord-Coréenne. Trump n’est en fait pas à la hauteur.

Si l’on interroge l’ancien DG de la PNH, en l’occurrence Mario Andrésol (denzel). Trouvera-t-on probablement une sueur politique à sa réponse puisqu’il doit se ménager entre la chèvre et le chou, c’est-à-dire, critique politique malheureux d’ancien candidat à la présidence tel son indic dans les colonnes d’Haïti-Observateur 20/02/2019, et en ancien GD de la PNH d’origine militaire, parti déçu d’incapacité, peu importe, dira-t-il si ses amis l’accueillent. En outre, ses lignes dévoilent malgré lui un génie organisationnel dont la formation permet de répondre tacitement à des terroristes étrangers sur un sol comme Haïti. Le support offert par plus d’un ancien chef ou marine d’origine haïtienne vivant aux US, à la PNH, est tout simplement du marketing de la peur pour le local et de la gloire pour l’exo. Le DG Gédéon aurait de quoi se rendre fier de son institution administrée et formée pour faire face aux défis, à la hauteur de spécialistes haïtiens de tout genre évoluant dans tous les domaines d’expertise à l’étranger, pour d’autres États souverains (Savannah, Bagdad, Kaboul). Ici les étrangers été neutralisés.

La question est simple dans le cadre de cet événement local. Le traitement de  chez  la quasi-totalité de commentateurs (radio ou télévision locale), ne négligeons le facteur : qui a peur ?

Quand les ondes haïtiennes accusent l’endogène de fuite, le sergent Vickers (GRC), qui avait stoppé le fou au Parlement tandis que la meute (sécurité) s’énervait sur une prétendue attaque jihadiste, a été médaillé honoré et fait ambassadeur en Irlande. Les 3 militaires (us) qui ont stoppé le terroriste dans le Thalys Paris-Amsterdam ont été décorés reçus français. Cette patrouille haïtienne de la PNH mérite-t-elle une médaille de la BRH d’abord, de la PNH ensuite, de l’État haïtien qui a offert la Grande Croix plaquée or, dans le temps à Clinton ? La PNH passera-t-elle sous silence ? L’ONU verra autrement ses porteurs de choléra en Haïti ?

Si le président Maduro gardien légal constitutionnel, la police vénézuélienne et même l’armée bolivarienne puisque c’est un acte commandité pour invasion étrangère sur le sol national vénézuélien, ne font pas arrêter Guaido soit pour crime contre l’État soit, pour crime contre la nation, même voie que se réclame d’accueillir le président Trump sur la frontière mexicaine par ses accusations d’intrus, d’exocriminels, la responsabilité de ce mal leur reviendra pour lâcheté et abandon de pouvoir. Maduro par ses pairs et par la coopération militaire doit agir.

http://internationaldiplomat.ca/international/haiti/caracas-rira-t-il-denvoi-damericain-la-bas-quand-la-pnh-en-a-desarme-en-haiti/

 

print